17 janvier 2012

Enfin Libre!

En juin 2008, lorsque l’iPhone 3G est sorti, je n’ai pas pu résister et me suis résolu à filer de l’argent chaque mois à Orange, à mon grand désespoir, pour pouvoir utiliser ce nouvel objet d’une manière décente1.

Je ne veux pas donner l’impression d’en faire des tonnes, mais c’était vraiment à contre-coeur, contraint et forcé de reprendre un abonnement avec une société que j’avais pourtant été ravi de quitter en résiliant ma ligne fixe auprès de France Telecom au profit de mon abonnement dégroupé ADSL. A contre-coeur donc, surtout pour la somme que cela représentait chaque mois (environ 53€) pour une durée d’appel plutôt réduite (2h), une connexion Internet certes illimitée, mais limitée quand même tant dans le débit que dans les fonctionnalités proposées (VoIP, partage de connexion, etc…). Pire, lorsqu’une fonctionnalité n’était pas purement et simplement interdite, Orange me taxait un supplément sur mon abonnement pour pouvoir l’utiliser.

J’avais donc décidé de prendre le forfait le plus accessible mais incluant les options indispensables pour l’utilisation la plus confortable possible de mon iPhone. Sauf que la fameuse “subvention opérateur” sur l’acquisition de l’iPhone obligeait à s’engager sur 1 ou 2 ans (c’est un crédit caché, sauf qu’on ne peut pas en déterminer précisément le taux, puisqu’il n’a pas de fin: il ne s’arrête qu’en résiliant son abonnement et pas avec la fin de la période d’engagement). Orange et ses confrères ont d’ailleurs toujours poussé (et encore aujourd’hui) à s’engager sur 2 ans par défaut.

Flairant l’arnaque et peu enclin à filer trop d’argent à ceux que je considérais déjà comme des voleurs, j’optais pour un forfait plus cher de 4€ par mois pour ne me lier à cet opérateur que sur un an. Ce qui se révèlerait être un choix judicieux l’année suivante à la sortie de l’iPhone 3GS: j’étais alors libre de tout engagement à quelques jours près et après avoir très bien revendu2 mon modèle 3G, je mettais la pression à Orange pour obtenir les mêmes avantages qu’un nouvel abonné et accepter de rester chez eux au lieu de fuir chez SFR3.

Pour la petite anecdote, Orange, voyant arriver mon échéance d’engagement et la sortie simultanée du 3GS, m’avait alors crédité de plusieurs milliers de points d’un seul coup sans que je ne demande rien4. Lorsque quelques jours après la sortie de l’iPhone 3GS, je me suis rendu dans une boutique Orange pour négocier, le vendeur a consulté mon compte et s’est grandement étonné de mon nombre de points: “Vous connaissez quelqu’un chez Orange? Parce que vu le petit (gloups!) forfait que vous avez, engagé sur 1 an seulement et le peu de consommation que vous en faites, vous ne devriez pas avoir autant de points, Orange perd de l’argent avec vous, la subvention de votre téléphone nous coûte plus cher que ce que vous nous rapportez.” Je repartais néanmoins avec mon nouvel iPhone subventionné et un ré-engagement sur un an, en m’étant retenu d’exploser de rire (et accessoirement de lui exploser les deux genoux pour se foutre aussi ouvertement de ma gueule). Ce type sous-entendait qu’Orange me vendait à perte alors qu’ils se gavaient déjà grassement sur mon dos.

L’année suivante, à nouveau libre pile poil pour la sortie de l’iPhone 4, je revendais toujours aussi bien mon 3GS et Orange ayant traîné à me créditer de mes points miraculeux nécessaires à l’acquisition au même titre qu’un nouvel abonné de mon Précieux, je filais directement chez SFR (la portabilité du numéro étant désormais parfaitement orchestrée). Las, de concurrence il n’y avait point et c’est sur un forfait sensiblement identique que je me suis alors arrêté: une poignée d’euros en moins par mois à condition de réduire encore ma durée d’appel (à 1h).

J’ai bien souvent dépassé mon forfait, parfois sur les appels, mais bien plus fréquemment à cause de mon utilisation du mode modem (aka partage de connexion), très chèrement facturée puisque par tranche: de 5€ (pour 50Mo/mois) à 40€ (pour 1Go/mois max). SFR me facturait donc en suplément une connexion Internet dont j’aurais déjà dû disposer grâce à mon forfait de base, soit disant illimité et au coût non-négligeable.

Puis en mai 2011, j’ai acheté un iPad2. Celui-ci existe en 2 versions majeures (au delà des capacités de stockage): une version uniquement wifi et une autre wifi+3G. Bien évidemment, cette deuxième version nécessitant un nouvel abonnement chez un opérateur escroc, j’optais alors pour la version wifi only, persuadé que le nouveau trublion sur le marché de la téléphonie dont on parlait depuis quelques mois maintenant et qui ne tarderait plus à arriver me donnerait prochainement raison. En effet, puisque j’ai toujours mon iPhone sur moi et qu’il est equipé de 3G et qu’il sait faire du partage de connexion, pourquoi ne pas m’en servir pour mon iPad les quelques fois où je souhaite l’utiliser en mobilité? Sauf que ni SFR mon opérateur du moment, ni ses concurrents confrères ne me permettait de le faire sans que ça me coûte un bras chaque mois en plus de mon forfait.

Ceux qui ont suivi jusque là et qui ont fait le calcul, savent donc que j’étais désengagé de SFR en juillet 2011, soit quelques mois avant la sorti du nouvel iPhone, le 4S. J’aurais donc pu renouveler mon opération habituelle pour obtenir ce petit bijou de technologie moyennant un engagement d’un an chez l’un ou l’autre de nos charmants opérateurs. Mais cette fois ci, j’ai décidé d’attendre… Quelques mois plus tard allait entrer un nouvel acteur qui allait juste faire voler en éclat le business de la téléphonie mobile et répondre à toutes mes attentes depuis plus de 4 ans.

Introducing Free Mobile

Le 10 janvier 2012, après avoir lutté des années contre un fort lobbying auprès de l’état des 3 acteurs principaux (Orange, SFR et Bouygues) afin d’obtenir une licence 3G, Xavier Niel annonce l’ouverture de Free Mobile et frappe très fort avec 2 forfaits qui n’ont rien à voir avec ce que proposent ses concurrents, même avec leurs marques low-cost apparues entre-temps en prévision de l’arrivée de Free Mobile.

En effet, Orange, SFR et Bouygues, toujours prompts à accorder leurs violons ont donc créé respectivement Sosh, Red et B&You, sortes de sous-marques de leurs marques (pourtant déjà pas bien glorieuses, c’est dire!). Étrangement, on y retrouvait à peu de choses près la même chose mais pour moins cher. Là, déjà, j’ai du mal à comprendre le principe: comment une même société peut vendre 2 fois le même produit à des prix différents? Quel est le message transmis à ses clients? “Vous êtes pauvres, y’a un forfait pour vous. Vous êtes riches, y’a un forfait pour vous aussi, c’est le même mais plus cher (parce que vous êtes riches).”

Mais chose encore plus surprenante, ces mêmes opérateurs, qui n’ont pas bougé leur prix pendant des années et ont margé comme des porcs sur le dos de leurs clients, ont dès le lendemain de l’annonce de Free Mobile effectué des coupes Importantes sur le montant de leur forfait, allant même parfois jusqu’à aligner leurs marques low-cost avec Free Mobile.

Pourquoi? Je veux dire, pourquoi changer ses prix à ce moment là? C’est se foutre ouvertement de la gueule de ses clients. Il fallait le faire dès décembre 2009 lorsque Free a obtenu la 4ème licence 3G, ou ne pas le faire du tout et assumer jusqu’au bout. Mais là, c’est juste complètement dingue. Ces mêmes opérateurs, qui déclaraient fin 2010 – début 2011, ne pas pouvoir supporter la hausse de TVA annoncée et devoir la répercuter sur les abonnements de leurs clients5.

Alors aujourd’hui, quand je lis ici ou là que certains de leurs clients vont rester chez eux “parce qu’ils se sont alignés sur les prix de Free Mobile”, ça me file vraiment envie de chialer (et puis après je me reprends et je me dis que ce sont juste des gros cons et qu’ils n’ont que ce qu’ils méritent… huhu).

En attendant, moi, je suis enfin Libre. Free Mobile me permet de réduire jusqu’à 5,6 fois ma facture mensuelle. Je paye désormais pour quelque chose de clair, sans coûts cachés, sans engagement, avec toutes les fonctions dont j’ai besoin et sans aucune limitation6. Toutes ces réelles économies me permettront d’acheter moi même mon mobile comme je l’entends, sans avoir l’impression de me faire entuber via un crédit caché dans mon abonnement.

Free n’a pas tueR les autres opérateurs mobiles, mais il a très certainement mis fin à des pratiques “dégueulasses” pour le bien de nous tous, utilisateurs qui avons longtemps été oubliés: l’engagement et le ré-engagement abusif, le système de points de fidélité complètement tordu, les bridages de fonctionnalité, le partage de connexion facturé en supplément, les appels “hors-forfait”, les coûts de SMS exagérément élevés, etc…

Alors quand un ami, un parent, un collègue ou un inconnu me demande s’il faut ou pas rejoindre Free Mobile, j’avoue, je m’emporte un peu lorsque je lui hurle: “Mais putain oui, bordel!!! T’as vraiment envie de filer un centime de plus à ces enfoirés d’Orange, SFR et Bouygues Telecom qui se sont gavés sur ton dos pendant des années? Mais merde, ouvre les yeux et même s’ils s’alignent, dis leur d’aller se faire foutre à moins de te rembourser de manière rétroactive pour les 10–15 ans écoulés”.

Je pourrais continuer de râler sur des pages et des pages tant les pratiques de 3 opérateurs me débectent. On voit d’ailleurs sur la toile un peu partout de nombreux exemples de ce dont ils sont capables pour éviter la fuite légitime de leurs abonnées. Mensonges, intimidations et non-respect des lois concernant les ré-engagements de leurs propres clients. Ces méthodes ont un nom en anglais, on appelle ça un FUD, pour Fear, Uncertainty and Doubt (Peur, Incertitude et Doute en français) et ça en dit long sur les entreprises qui le pratique. A vous de voir… en attendant, je pense qu’on a pas fini de rigoler en les regardant s’acharner à essayer de sauver les meubles.


  1. Avant cette date, je n’ai jamais eu à payer un quelconque forfait téléphonique pour mes portables, ayant toujours été équipé d’un mobile professionnel (aujourd’hui encore d’ailleurs). Mon iPhone, c’est personnel et je voulais avoir le choix que de nombreuses sociétés (favorisant BlackBerry) n’ont fait que bien plus tard.  ↩
  2. Pratiquement pour son prix d’achat neuf subventionné.  ↩
  3. SFR, qui avait entre temps, comme Bouygues, obtenu le droit de proposer le téléphone d’Apple.  ↩
  4. Vous savez ces points que vous gagnez un peu chaque mois qui s’écoule, et encore plus si vous téléphonez “hors-forfait”, ce que j’étais bien loin de faire.  ↩
  5. Idée heureusement rapidement abandonnée par Orange, SFR et Bouygues vu la fuite d’abonnés que cela n’a pas manqué de déclencher. Effectivement, nos 3 opérateurs préférés n’avaient pas pensé que cette augmentation de forfait libérait de ce fait leurs clients de tout engagement (ouch!).  ↩
  6. Ok, avec un Fair use de 3Go par mois sur les datas, mais c’est déjà très très beaucoup. ;)  ↩
#mobile — #  #  #  #  #

9 commentaires

Azrahot dit :

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0201847071346-les-concurrents-de-free-mobile-prets-a-attaquer-son-reseau-276239.php

Y a du procés dans l’air

M.NIEL est tellement pourri que je me désabonne dans la semaine alors que je suis abonné depuis 5 ans.
Petite anecdote j’étais déjà chez WORLDNET en 1995.
Je retourne chez Orange/FT/Wanadoo qui a construit le réseau qui investi plusieurs centaines million d’euros dans la fibre par an, qui a une obligation de couverture, qui respect ses engagements mais bien sûr qui doit aussi faire du fric, comme l’on voulu les français par une privatisation.

Attention à ta facture (roaming sur zone frontalière) attention si tu as un pb avec le SAV, attention à tes 3 Go de DATA c’est FT qui les fait transiter et je doute fortement que le contrat d’itinérance prévoit 3 millions d’abo FREE avec 3 Go de DATA ou alors en 2Ko/s.
Et enfin attention en cas de problème, tu risque fort de t’entendre dire « c’est un pb chez Orange »
Ca c’est Xavier NIEL ! Passé de la 12 ième fortune de France à la 8 ième en 1 an.

Très cordialement

Fabien dit :

@Azrahot: Merci pour ce commentaire enrichissant, qui ne fait que confirmer les méthodes particulières de nos 3 opérateurs historiques. Et j’espère que votre employeur actuel (Orange) vous sera reconnaissant d’avoir pris sa défense sur mon pauvre petit blog. Oui, c’est dingue toutes les informations que l’on peut trouver en googlant le nom d’une personne qui poste un commentaire: avouez que ce n’est pas bien malin d’indiquer votre mail avec nom et prénom en même temps…

Jerome dit :

Alors là, Fabien, je me lève et j’applaudis des 2 mains, la tête légèrement inclinée vers l’avant en marque de total respect !
Ton article, plus encore que ceux auxquels tu nous as habitués, est très intéressant. C’est autant un témoignage qu’une analyse, un énoncé de vérités incontestables qu’un pamphlet. Je suis très impressionné.
Attention toutefois, les gens, tes lecteurs, font finir par croire que Niel t’a acheté, soudoyé, corrompu !…

Une grosse déception toutefois. Keuweuha ?!?!? Ce n’est qu’avec le 3G que tu es devenu iPhone user ?? Pfuuu, puceau !

J’aimerais, si besoin en était, ajouter une pique au sujet des marques low cost (ces bâtards, ils n’assument même pas…) des trois opérateurs. Client Orange, je les ai interrogés pour savoir comment passer de mon forfait « pigeon », pour lequel j’étais engagé jusqu’en juillet 2012, à un forfait « pigeonneau » de Sosh. Pour ce faire, il me faudrait résilier Orange, payer les frais de désengagement et souscrire leur low cost. Autrement dit, payer les frais de résiliation d’Orange vers… Orange.
Si l’envie te reprend, je veux bien revenir avec toi à la boutique Orange et péter les 2 genoux de ce vendeur que tu évoques…

Nous avons depuis l’annonce de mardi 10 janvier d’autres arguments. Nous utilisons Free Mobile depuis trois bons jours maintenant. Comme je l’ai déjà signalé dans un tweet, je suis pour ma part extrêmement satisfait de la qualité de l’accès aux réseaux téléphonique comme internet.

Je viens de lire un article intéressant des Echos faisant l’analogie entre les compagnies aériennes low cost, et Free Mobile. J’insiste pour dire que Free Mobile ce n’est pas du low cost. C’est de la high value (copyright JJ). Nous payons moins, mais nous n’avons pas moins. C’est tout le contraire, nous avons plus, et même TOUT !
Je suis juste d’accord (cf. mon ps 2) pour dire qu’étant frais, Free Mobile a en effet repensé l’offre par rapport aux attentes « de base », et qu’en effet aussi, leur structure de coût est forcément + légère avec seulement deux forfaits, simples, car impeccables. Les trois opérateurs prétendre segmenter à fond. C’est faux. Ils trouvent juste des façon de te vendre toujours + cher le moindre de tes besoins supplémentaires. Alors forcément, ça coûte cher de gérer tous les combinaisons entre durée pour les appels, nom de SMS, quantité de data, option partage de connexion, option BlackBerry, option appel à l’international, etc. etc. etc. Rien qu’en formation des téléopérateurs, ça doit leur coûter plusieurs salaires de l’excellent Stéphane Richard par saison…

Quant au commentaire de ce « azrahot » :
1) la proximité entre son pseudo et ton nom est un hasard ?
2) pourquoi omet-il, dans ces alertes bienveillantes, de te prevenir aussi que Free Mobile, ayant tes coordonnées, vont venir t’enlever tes enfants, leur enlever un ou plusieurs reins, et te les rendre au petit matin, à peine enveloppés dans les draps de l’opération, aux abords de Disneyland Paris ?… (euh… j’aurais pu compléter par toutes les autres rumeurs qui circulent dans tous les domaines…)
3) Les Français ont demandé la privatisation d’Orange France Telecom ? Il y a eu un référendum ? Je ne m’en souviens pas…
4) Ces investissements en lignes téléphoniques ont été réalisés quand, exactement ? (Je parle du fixe). Du temps où FT était publique ? Donc avec notre argent, à nous les contribuables ?
4) ne devons-nous pas (je vais être sérieux là) plaindre ce Ph. D., et ses collègues, et entendre sa douleur ? En effet, manifestement, il va y avoir de la casse sociale. Je forme alors le voeu que Niel embauche ces femmes et ces hommes pour venir étoffer ses équipes, le nombre exponentiel de nouveaux abonnés nécessitant forcément des renforts !…

ps 1 : « ceux qui ont suivi », pas « suivit » (je t’avais dit de me soumettre le texte pour correction..)
ps 2 : un expert de ta qualité ne devrait pas se laisser aller à l’écrit aux expressions orales à la mode, ni donc utiliser « juste » dans le sens « tout simplement » (alors que « juste » signifie « seulement »…). Moi j’dis ça, j’dis rien ;-) LOL ptdr

Fabien dit :

@Jérôme: Merci, merci! C’est très encourageant. J’aimerais écrire ce type d’articles plus souvent mais ça prend du temps…

Oui, j’avoue, je n’ai pas craqué pour l’iPhone Edge. Selon moi, la 3G était indispensable pour ce type de produit (Apple m’a donné raison 1 an plus tard). Mais ça prouve que je ne fonce pas tête baissée sur chaque produit Apple si ça ne convient pas à l’utilisation que je souhaite en faire (Oh Wait, ça voudrait dire que je ne suis pas aussi fanboy qu’on me le laisse entendre?).

Je suis totalement d’accord avec toi, le terme low-cost ne caractérise pas du tout les offres Free (high-value, ça me plait bien par contre). C’est terriblement péjoratif et ça sous-entend qu’on ne peut pas faire de la qualité à des prix abordables.

Pour répondre à tes questions et ps:
1) A priori, c’est un pur hasard. Je ne me l’explique pas… (peut-être qu’une recherche Google assez proche de son pseudo et donc de mon nom l’a conduit ici)
2) 3) 4) et 4) (Oui, tu as fait 2 questions 4…): Sincèrement, je préfère ne pas répondre. Le simple fait que ce monsieur travaille pour Orange démonte son argumentaire. Il est partial, et défend son job, c’est normal. Je ne comprends juste pas l’intérêt de venir commenter ici.
ps1: c’est corrigé, merci. (Mais tu n’as trouvé qu’une seule faute sur un article de plus de 5000 mots? Je suis déçu, je te croyais bien plus doué que ça…)
ps2: connard! (c’est JUSTE pour voir ta réaction ;o) )

Jerome dit :

:-)

Deux points 4 ? Dsl

Mais JE SUIS doué en orthographe. Ce n’est pas ma faute si toi aussi, tu te défends ! Ben oui, une seule faute en 5000 mots. Ta maîtresse de CM1 devait être contente de toi.

Arrête de dire tout le temps qu’Apple, que Free te donnent raison.
Evidemment que j’ai été très surpris des limitation d’iPhone v1. Mais quel plaisir, quand-même, d’avoir en un seul appareil, si bien foutu par ailleurs : téléphone, musique, carnet d’adresses et agenda. Rien que pour ça j’ai immédiatement craqué. Et je n’ai pas été déçu, même si bien-sûr je me suis tout aussi rapidement précipité sur le 3G dès sa sortie (le jour même, comme pour le v1…)
J’ai tout de suite que cet appareil, c’était juste une tuerie !
(t’as vu, moi aussi, je sais parler post-pubère…)

Oui, continue d’écrire des articles d’une telle profondeur de vue (je vais pas soigner la surdimension de ton égo, avec de tels compliments). C’est vraiment très agréable à lire.
En fait c’est ça qui est bien, quand on te lit, cette impression qu’on a à la fin d’être plus intelligent qu’au début. On a tout compris, et on a hâte d’être au prochain dîner en ville où on pourra briller par notre… profondeur de vue !
;-)

ps : pour ma part, dans ces dîners, je précise toujours, au début de mes interventions étincelantes : « mon ami Fabien, expert sur ces sujets techno, me faisait remarquer que… »

Jerome dit :

Il manque un « s » à « …des limitations… »
As-tu la possibilité d’apporter la correction ?

Azrahot dit :

Bonjour Fabien,

Je ne vois pas pourquoi je serais anonyme sur internet? Je ne comprends pas bien non plus vos tweets. Vous donnez des leçons pour retrouver quelqu’un sur internet ?
http://www.webmii.com/Result.aspx?f=Fabien&l=Azra&r=fr
Pour en revenir à mon commentaire d’hier sur FREE qui a suscité une réaction… forte de la part de Jérome.
Oui je travaille chez Orange, oui je suis abonné à FREE et à Orange (p***.d***@wanadoo.fr), non je ne suis pas vendeur et exposé à des clients qui voudraient me péter les 2 genoux, non Orange ne me paye pas pour tweetter ou blogger ou facebooker contre FREE. Ce double abonnement me permet, dans une certaine mesure, de « juger » des qualités des uns et des autres. Oui FREE fait fort mais il ne faut pas avoir besoin d’eux en cas de problème oui FREE a innové (pas créé), oui il a livré une box avant tout le monde mais bugger… ex : j’ai commandé la V6 en janvier 2011, je la reçois en novembre 2011 ok, débordé, succès, mais… firmware pas à jour, impossibilité d’enregistrer ok pas grave pour un geek comme vous, je fais la mise à jour ! Et la fameuse mamie du Cantal, elle fait quoi ?
J’ai tout de même payé les 6 € supplémentaire pendant ces 8 mois.
1) Mon pseudo n’a strictement rien à voir avec votre nom, c’est un pur azar.
Je suis tombé, encore une fois par hasard, sur votre blog qui est de très bonne qualité.
2) 3) 4) et 4) Pourquoi commenter un post avec lequel on est parfaitement d’accord ? C’est la petite maison dans la prairie ? La privatisation de FT a été décidée par un gouvernement nommé par un président élu par nous donc… La boucle locale a effectivement été réalisée avec l’argent des contribuables (n’oublions pas les 10 milliards de francs/an versés à l’Education Nationale pendant des années) mais n’oubliez pas que l’entretien du réseau est toujours assuré par FT/Orange. Le truc des enfants, enlever un rein …. désolé pas compris.

Je ne cherche pas l’argument suprême, le fait de travailler pour Orange ne m’oblige pas à la boucler. Je commente négativement Orange pas de réaction, je commente négativement FREE, c’est la guerre !! Faut-il que je me cantonne dans le consensuel ? C’est l’internet que les geeks nous fabriquent ?

Je vous souhaite aussi bien à vous qu’à « CE » Jérôme beaucoup de gentils commentaires.

PS 1: les *** dans p***.d****@wanadoo.fr, comme ça you can feed the troll ;-)
PS2 : désolé pour les fautes

Fabien dit :

@Azrahot: Ce n’est pas un problème d’anonymat (franchement je m’en fous et j’avance également sans me cacher), mais avouez qu’en postant un commentaire ouvertement pro-Orange, la moindre des choses serait d’être honnête auprès de ceux qui risquent de le lire et de préciser qu’Orange est votre employeur. Surtout quand il s’agit de descendre un nouveau concurrent…
Le fait de travailler pour Orange ne vous oblige pas à la boucler, non bien évidemment. Et vos commentaires seront toujours les bienvenus ici à condition qu’ils soient justes, argumentés et ne relaient pas simplement une honteuse propagande de désinformation.

Maintenant, me voilà contraint de répondre point par point à vos « arguments » anti-Free:
- l’article des échos que vous relayez vient d’être démenti par votre employeur, en la personne de Pierre Louette – Directeur Général Adjoint d’Orange. http://www.electronlibre.info/spip.php?show=12221 Vous constaterez qu’il n’a jamais été question de remettre en cause le contrat d’itinérance et qu’il n’est même pas fragilisé. Alors vos histoires de procès…
- « M. Niel est tellement pourri »: ah?! J’aimerais bien que vous m’expliquiez ce qui vous amène à porter ce jugement? Vous le connaissez personnellement?
- « Orange a investi des millions, a une obligation de couverture, respecte ses engagements mais doit faire du fric »: Free aussi a investi dans la fibre, c’est d’ailleurs lui qui a le plus investi (mais peu importe), il a aussi une obligation de couverture fixée par l’Arcep de 25% au 12/01/2012, c’était la condition indispensable pour avoir le droit d’ouvrir les vannes (et d’après les estimations, il y aurait déjà 27% de couvert ET le réseau est bien allumé malgré ce que vous indiquiez). 75% pour fin 2015: je vous invite à revenir commenter ici à cette occasion. J’aimerais savoir en quoi Free Mobile n’a pas respecté ses engagements (et de quels engagements vous parlez?). Merci d’être précis. Free aussi doit faire du fric, je pense, mais manifestement pas de la même façon qu’Orange.
- je suis désolé mais je ne vois pas le rapport avec la privatisation.
- roaming: ça se désactive et les tarifs sont clairement indiqués. En quoi est-ce mal? Le roaming n’est pas non plus donné chez Orange (mais certes moins élevé dans certains cas, car s’appuyant sur un réseau Orange egalement hors de nos frontières)
- « attention si tu as un pb avec le SAV »: ça c’est clairement de la désinformation. Vous avez déjà eu l’occasion de tester le SAV de Free Mobile? Non, probablement pas. Sur quoi vous basez vous pour avancer cet argument?
- itinérance des 3Go via Orange: alors on est bien d’accord,que c’est le principe de base d’un accord d’itinerance de faire transiter les données, non? Et ce qui est bien c’est que ça rapporte 1 milliard d’euros (sur 6 ans) à votre employeur. Par ailleurs, seules les zones non couvertes par Free sont soumises à l’itinerance.
- Niel passé de la 12eme à la 8eme fortune de France: ok, et? Vous avez vraiment un problème avec Niel? En quoi ça concerne cet article?

Je n’ai aucun problème à ce que vous commentiez négativement sur Free (ce n’est pas mon employeur et je ne cherche pas à le défendre particulièrement), tout ce que je souhaite c’est juste des informations correctes et je n’en ai pas trouvé dans votre commentaire, que j’assimile donc à un troll, vous m’en voyez désolé. Et je tombe malheureusement dans le panneau en vous répondant…

Antonio Myslim dit :

I really am impressed with how much you have worked to make this website so enjoyable. Thanks a lot for your effort. Many thanks to the person who made this post, this was very informative for me. Please continue this awesome work.

Ajouter un commentaire

Return button