Ok, mon article précédent était un peu succinct, je dois bien l’admettre. Essayons de développer un peu avec une série de questions/réponses qui, je l’espère, vous aideront à franchir le cap. Ce n’est pas exhaustif et je ne prétends pas pouvoir répondre à toutes les questions, mais demandez toujours en commentaire, j’essayerai de compléter l’article au fur et à mesure.

Quels sont les forfaits de Free Mobile et que contiennent-ils?

C’est facile, il n’y en a que 2:

  • Le forfait Free – Tout illimité:
    • Appels illimités vers les fixes et mobiles en France et vers 40 destinations internationales
    • SMS et MMS illimités
    • Datas illimitées (avec un fair use de 3Go), incluant toutes les utilisations: Web, Mail, P2P, VoIP, Partage de connexion, etc…
    • Accès illimité à tous les hotspots FreeWifi.
  • Le forfait 2€ – 1H d’appels:
    • 60 minutes d’appels
    • 60 SMS

Combien ça coute?

Si tu n’es pas déjà un abonné Freebox, c’est 19,99€/mois pour le forfait Free – Tout illimité et 2€/mois pour le forfait 2€ (c’est écrit dessus, c’est comme…).

Si tu es déjà un abonné Freebox, c’est 15,99€/mois pour le forfait Free – Tout illimité et c’est gratuit pour le forfait 2€ (oui, je sais, c’est tordu…).

Ok, c’est bien, mais est-ce que c’est comme les autres, on s’abonne et on est pieds et poings liés pour 1 an ou 2?

Non, c’est sans engagement. Tu t’abonnes aujourd’hui, tu peux partir dès demain. La théorie de Xavier Niel à ce sujet, c’est (approximativement): « Nous n’avons pas peur de vous voir partir, car nous vous proposons la meilleure offre ». Et ça se tient! J’essaye de le démontrer dans les questions/réponses ci-dessous.

Pourquoi les autres opérateurs rechignent à faire du sans engagement? Parce qu’ils vous arnaquent en subventionnant votre téléphone et en vous ré-engageant à la moindre occasion (avoue, tu les as eu, toi aussi, les appels des services clients pour ajouter une petite option ou bénéficier d’une petite remise mais qui te colle systématiquement 24 mois de plus dans la tronche).

Est-ce que mon nouveau téléphone est inclus dans le prix du forfait?

Non, le téléphone n’est pas compris dans le prix, mais Free propose de vous le financer sur 12, 24 ou 36 mois, séparément. Ce n’est donc pas une subvention de l’opérateur, c’est bien dissocié de l’abonnement, ça revient à faire appel à un organisme de crédit. Donc, rien n’empêche de quitter Free Mobile au bout d’un mois et de continuer à payer son crédit téléphone par ailleurs. Sans engagement, on a dit! Tu suis, un peu! Pour avoir une idée des coûts pour un iPhone par exemple (source):

Que signifie le fair use de 3Go et qu’implique-t-il en cas de dépassement?

Ca signifie que vous pouvez utiliser toutes les fonctionnalités d’Internet au sens large (web, mail, tethering, voip, p2p, etc…) de façon illimité, mais lorsque vous atteindrez la limite de 3Go, le débit sera bridé. Ce n’est pas bloquant, mais il faut le savoir. Toutefois, 3Go, c’est déjà beaucoup sur du 3G et ça devrait largement suffire à la majorité d’entre nous.

Est-ce que le partage de connexion (aka tethering) est compris dans le prix du forfait?

Oui, et ça, c’est pour moi LA killer feature de Free Mobile. Pour les néophytes, il s’agit d’utiliser son téléphone comme une clé 3G pour son ordinateur portable par exemple.
Parce que chez les autres, c’est toujours en plus du forfait et c’est souvent très cher. Par exemple, chez SFR, c’est en fonction de la quantité de données consommée, par palier:
- De 0Mo à 50Mo : 5€/mois
- De 51 Mo à 250Mo : 10€/mois
- De 251 Mo à 500Mo : 20€/mois
- De 501 Mo à 750Mo : 30€/mois
- De 751 Mo à 1Go : 40€/mois
Avec Free Mobile, peu importe, ça ne me coûte rien de plus que le montant du forfait. Personnellement, j’ai un iPad Wifi only, et je pourrais désormais me balader avec partout et surfer en 3G grâce à mon iPhone qui restera dans ma poche, sans me poser de question sur le coût du partage de connexion.

Au global, est-ce qu’on paye vraiment moins cher?

Oui. Mais il y a tellement de calculs possibles que d’autres sites feront mieux que moi, je ne vais pas vous infliger ça. Par contre, je vous expose juste mon cas, pour donner une idée:
J’ai souscrit à un abonnement SFR Forfait Illimythics 5 Webphone L 1H (oui, c’est déjà plus compliqué que « Free – Tout illimité » comme nom) pour 49,90€/mois pendant 1 an, en juillet 2010, avec un iPhone 4 32Go subventionné, donc à 330€ environ.
Sur 1 an, ça m’aura donc coûté 928,80€. Je rappelle que le 1H Illimithics, c’est 1H d’appels par mois et les datas illimitées mais sans « partage de connexion » (cf. tarifs SFR ci-dessus). En comptant les quelques dépassements et tethering occasionnels, on peut facilement arondir à 1000€.
Sur 1 an en Free Mobile, ça me coûterait pour un modèle d’iPhone plus récent, le 4S 32Go directement chez Apple 739€ + 12*15,99€ (oui, je suis déjà abonné Freebox), soit un total de seulement 930,88€.
Aujourd’hui, nous sommes en janvier 2012, ça fait donc 6 mois que mon engagement d’un an chez SFR est terminé, mais je paye toujours 49,90€/mois depuis (Tu la sens l’arnaque de la subvention de mobile là? Il est pas déjà payé mon iPhone?). Donc ce n’est plus 1000€, mais bien 1300€ dépensé chez SFR depuis 1 an et demi (voir plus car dépassement possible).
Chez Free Mobile, j’en serais aujourd’hui à seulement 1026,82€. Pas un centime de plus.
Alors oui, je vois les mauvaises langues ajouter: « Ce n’est pas la promesse de Free, ça! Les prix ne sont pas divisés par 2″. Et bien si, si on compare ce qui est comparable: SFR = 1h d’appels alors que pour Free c’est illimité. SFR = tethering pour jusqu’à 40€/mois en plus, alors que pour Free c’est gratuit.
Je reprend donc mon cas personnel: si je ne considère que la notion d’abonnement, le cas le plus critique pour moi, c’est 49,99€ pour l’abonnement (1H d’appels) et les 40€ max de tethering, soit 89,99€/mois chez SFR. Avec l’offre Free Mobile, je vais payer 15,99€ par mois pour beaucoup plus de possibilités (appels et tethering illimités), soit une facture mensuelle divisée par 5,6. Dès aujourdhui. Sans contrainte, sans engagement, sans dépassement de forfait. De quoi mettre tranquillement de l’argent de côté pour acheter mon prochain iPhone (le 5?) directement chez Apple à sa sortie ou le financer via Free pourquoi pas…

Combien d’abonnements différents possibles pour un abonné Freebox?

1 seul abonnement à tarif préférentiel par foyer équipé Freebox. Ben oui, logique, sinon je revends des abonnements à 16,99€/mois à tout mon quartier, hé hé.

Mais Free Mobile, ils ne couvrent pas tout le territoire, ça ne va jamais capter?

Mais si, Free couvre déjà un peu plus de 25% du territoire, c’était une obligation pour pouvoir lancer ses offres. Pour toutes les zones non-couvertes par les nouvelles antennes relais toutes neuves de Free, il y a un accord d’itinérance avec Orange. C’est à dire qu’Orange fera le relais pour Free (monnayant espèces sonnantes et trébuchantes, mais c’est une autre histoire).

Donc ce qu’il faut retenir, c’est que si ça capte via Orange, ça captera avec Free Mobile.

Dans le CP de Free Mobile, il est indiqué que les offres sont exclusives et réservés aux 3 premiers millions d’abonnés. Ca veut dire que les forfaits vont être plus chers pour les suivants?

Sincèrement, je suis sûr que non. Selon moi, au pire ça ne bougera pas, au mieux, ce sera encore moins cher. Et Xavier Niel l’a à priori confirmé. Il s’agit d’un cap à atteindre pour eux, le plus rapidement possible. Avec des forfaits aussi accessibles, c’est le volume d’abonnés qui rend leurs offres rentables. Il ne tient qu’à vous de permettre à Free d’atteindre les objectifs rapidement et d’être encore plus agressif.

#mobile — #  #

32 commentaires

Thibaud dit :

T’as un iPad, un iPhone 4S => t’es riche! Qu’est-ce t’as besoin du forfait « free mobile » ?
Reste chez SFR!
:-p

(‘tain je viens de trouver un concept de pub pour Free, là non?)

Fabien dit :

Ha ha, c’est vrai ça…

En fait, je ne suis pas riche, je suis malin. J’ai un iPad acheté aux US, donc 150€ moins cher qu’en France. Et un iPhone 4 (pas un 4S) mais qui ne me coûte rien, je revends mes iPhone tous les ans pour le prix du modèle suivant « subventionné ». Qui a dit qu’Apple, c’était cher ? C’est un mythe.

Guile dit :

Aujourd’hui, nous sommes en janvier 2012, ça fait donc 6 mois que mon engagement d’un an chez SFR est terminé, mais je paye toujours 49,90€/mois depuis (Tu la sens l’arnaque de la subvention de mobile là? Il est pas déjà payé mon iPhone?)

Si tu te sens arnaqué après ton engagement, casse-toi de chez eux et va à la concurrence.

Ce que Free fait c’est de séparer le prix du forfait et du mobile (en gros, c’est comme s’ils proposait l’arrêt automatique du paiement de la soit disant subvention de mobile au bout de 1 ou 2 ans). C’est si révolutionnaire?

Je ne dis pas que c’est nul comme offres, c’est juste pas révolutionnaire : 19.99€ c’est vraiment top quand on a un téléphone! Sinon, faut le financer soit même, et à ce moment ça revient au même (d’un point de vue tarifaire) que les autres, quand on en a un usage normal (bin oui, pourtant je suis geek, mais j’utilise 300Mo de data car j’ai du wifi partout où je vais, et mon forfait voix me suffit (les sms illimité c’est quasi normal aujourd’hui).

Par contre, la liberté de la connexion (neutralité du net) et de l’usage en modem, c’est vraiment Wow! Mais ça ne cible que des personnes très nomades : chez lui, au taf, chez un pote, au mac do, à la gare, l’aéroport, certains bars.. tous ces lieux ont un accès Wifi gratuit (donc vraiment pas besoin de 3G). Ca cible donc un mec avec sa machine qqpart sans wifi, mais avec du réseau 3G : chez sa mamie dans le Cantal, au milieu de la rue (?!), chez un client qui veut pas lui donner un accès wifi (le bougre!)

Ils vont me faire sourire ces freenautes avec leur 3Gig de fair-use qu’ils utiliseront pour regarder du streaming, DL des torrents, mais pas chez eux (bin oui, chez eux, ils ont free, c’est déjà téléphone et internet illimité et … super rapide!)

Fabien dit :

@Guile:
Oui, je me sens arnaqué (mais pas seulement après mon engagement), je me sens arnaqué depuis des années. Je me suis cassé à la concurrence chaque année à la fin de mon engagement. Là, j’ai juste attendu 6 mois de plus parce que Free Mobile arrivait et que je ne voulais pas être lié à un opérateur, le jour J.
Le premier avantage de Free Mobile, c’est que je n’aurais plus besoin de faire ça.

Je n’ai pas parlé d’offres « révolutionnaires », personnellement. Par contre, j’ai fait le calcul par rapport à mes besoins et ma facture est divisée par plus de 5 dans le meilleur des cas et plus de 3 dans le moins bon. Et ça, pour moi, c’est top!

Perso, je ne fais pas de DL de torrents depuis mon iPhone, mais j’atteins fréquemment le fair use de 1Go de mon abonnement SFR: j’écoute juste des podcats et de la musique en streaming dans ma voiture (et je roule beaucoup). Ça parait con, mais ça fait parti des nouveaux usages de la 3G… Le wifi ne peut rien faire pour ce type d’usage.
J’habite dans un petit village à 35 bornes de Paris. Pas de bar avec du wifi (gratuit ou pas) ici et encore moins de MacDo, donc sans 3G et mode tethering, mon iPad, c’est juste une brique. Et il y en a plein d’autres comme ça, des raisons de démocratiser l’accès Internet depuis un mobile…

Guile dit :

Tu habites comme moi à 35km de Paris, et comme moi j’espère que tu as du Wifi / Internet chez toi? Dans le cas contraire, OK, un forfait illimité 3G est justifié.
Pour ce qui est de l’utilisation d’une connexion 3G pour du streaming/podcast, c’est typiquement le type d’usage à éviter en mobilité : débit non garanti, connexion non persistante. On y viendra un jour prochain, mais aujourd’hui ce n’est fait que pour de la connexion courte, surtout en voiture!
Tout ces cas sont des cas d’utilisation non raisonnable, des cas poussés de l’Internet mobile, parfois mal adapté (tu télécharges tes podcasts, streaming à l’avance, et 0 conso forfait)
Moi en voiture, j’écoute soit mes musiques sur support (une petite clé usb avec ce qu’il faut de musique) ou la radio (car c’est un peu une technologie faite pour le streaming si je puis dire.
Chaque « power user » de l’Internet mobile donnera de très bons arguments pour Free Mobile. Il n’empêche que la majorité actuelle des utilisateurs ne téléchargent pas 2Go de data par mois, 5h de téléphone « MOBILE » et 500 SMS.

L’usage d’Internet mobile changera, mais avec 8h de sommeil, 8h de travail, il reste 8 dernières heures pour : avoir une vie familliale/sociale, les petits rien qui prennent du temps (se nourrir, …), utiliser son forfait internet illimité fixe, utiliser son forfait internet illimité mobile pas à côté de borne wifi. Et ça le temps sur une journée, ça n’augmentera pas dans le futur.

Autre remarque : j’ai du mal à comprendre le coût des iPhones : le 4S 64g c’est 119€+24×35.99€ ?!

Alexis MP dit :

Le roaming data semble hors de prix (pas mieux que la concurrence). Ou puis-je trouver plus d’infos?

Jerome dit :

Billet clair, détaillé et argumenté, comme si souvent avec toi !
(attention, une petite faute traîne : « qu’implique-t-il… » et non « qu’implique t’il… ». Un jour je ferai un billet sur la différence entre tiret et apostrophe ! LOL)

Je reviens sur l’histoire des 40 destinations en illimité : si j’ai bien compris, elles ne sont pas toutes pour les appels vers fixes ET mobiles. Ca, ca ne vaut que pour en gros France + Amérique du Nord, comme pour la partié tel de ton abonnement Freebox, non ? Pour les autres destinations, de ces 40, l’illimité ne vaut que pour les appels vers les fixes.

Il reste deux questions :
1) il y a certes contrat d’itinérance entre Orange et Free Mobile. Mais pour une borne donnée, Orange ne sera-t-il (des tirest…) tenté d’en privilégier l’accès à ses abonnés (si techniquement la borne peut faire la distinction) ?
2) QUAND LES SERVEURS DE FREE MOBILE SERONT-ILS DE NOUVEAU DISPONIBLES POUE SOUSCRIRE ???
;-)

Fabien dit :

@Guile: Ok, je comprends ton point de vue. Il s’agit selon toi d’adapter notre utilisation de la 3G aux moyens mis en oeuvre, plutôt que l’inverse. Et que pour monsieur et madame tout le monde, pas besoin d’illimité.
Moi, je pense qu’au contraire il faut adapter les outils (Et c’est ce que fait, un peu, Free Mobile. Il propose plus pour moins cher). D’ailleurs, tu parles d’usage à éviter en mobilité comme le streaming… Je suis désolé mais ça fonctionne parfaitement pour moi (avec les bons outils encore une fois: Instacast ou encore iCloud/iTunes Match par exemple), je n’ai aucun problème même en rase campagne, ma seule limitation aujourd’hui réside dans mon fair use de 1Go chez SFR).
Pour M. et Mme tout le monde, même s’ils n’ont pas besoin de plus de 2h d’appel, de 100Mo de datas et 50 sms, on s’en fout, avec Free Mobile, c’est No Brainer!!! Pas besoin que le service client les appelle tous les 15 jours pour leur proposer une option en plus, ou de réadapter leur forfait parce que ce mois-ci, ils ont appelé un peu plus que d’habitude. Et cerise sur le gâteau, c’est moins cher et sans engagement…

@Alexis: Je n’ai pas étudié les prix du roaming, mais c’est de toute façon toujours très cher. J’évite ça comme la peste et à l’étranger, je privilégie le wifi.
Pour les tarifs complets, c’est là: http://mobile.free.fr/docs/tarifs.pdf

@Jérôme: Toi, un jour, je vais t’embaucher comme correcteur (Je ne te paierai pas, hein… faut pas déconner).
Tu as tout à fait raison pour les 40 destinations, il s’agit essentiellement d’appels vers fixes. Ce qui me semble plutôt normal (t’imagines comment ça doit être galère de négocier avec tous les opérateurs mobiles de tous les pays). Mais ça va probablement s’étendre lorsque Free Mobile sera un peu plus connu…

Concernant l’itinérance Orange/Free, c’est effectivement un point critique. Est-ce qu’Orange peut décider de ne pas jouer le jeu et de polluer la vie des pauvres abonnées Free en leur fournissant moins de priorité? Je n’en sais rien, on verra bien à l’usage. Ce ne serait pas très fairplay de la part d’Orange (et très mauvais pour son image de marque) d’autant plus que Free paye cher cette itinérance. Mais question fairplay et image de marque, je pense que ça fait longtemps qu’Orange ne sait plus trop ce que ça signifie…

Les serveurs semblent accessibles sans problème ce matin, je suis allé au bout de la procédure ;)

Fabien dit :

@Guile: oups, j’ai oublié de répondre pour l’iPhone 4S 64Go: oui, c’est bien 119€+24×35.99€ soit 982,76€. A comparer avec le prix de l’iPhone nu chez Apple: 849€. Soit 133,76€ de coût de crédit sur 2 ans.

Guile dit :

Certes il faut que les réseaux s’adaptent à l’usage, mais il y a tout de même un seuil à ne pas atteindre. Abuser des bonnes choses n’amène rien de bon : lé sécu remboursent les frais médicaux, les arrêts maladie, des gens en abusent, et on voit où le système en est arrivé ; les autoroutes permettent de circuler individuellement, tranquillement et rapidement, et tous les matins on voit ce que ça donne en région parisienne.
L’utilisation en streaming des connexions 3g est peut être aujourd’hui faisable, et efficace, mais une chose
est sûre : une connexion mobile (donc ponctuée de déconnexion en fonction de ses déplacements) et le streaming (flux continue) ne sont pas fait pour être ensemble aujourd’hui. Et c’est comme utiliser les sms pour chater : ça fonctionne, mais ce n’est pas fait pour ça! C’est comme prendre sa ferrari pour aller faire les courses : ça marche, ça va vite, mais faut faire plusieurs aller-retour à cause du petit coffre. C’est comme utiliser un tournevis plat pour serrer une visse cruciforme. Ca passe, mais bon, faut tout de même y aller doucement, et bien appuyer pour pas tout abîmer. On utilise des outils de manière non adaptée.
Après on dira que les concepteurs de l’outil sont idiots car l’outil n’est pas très efficace pour ce qu’on en fait.
J’ai bien refait mes calculs, et pour les petits usages d’un Internet mobile, Free Mobile est avantageux (légèrement) que si on passe chez Free pour l’Internet Fixe également.
Pour ceux qui ont des usages minimum uniquement voix/sms, ou ceux qui utilisent à fond leur connexion, FreeMobile est une révolution, car pour eux, le prix du forfait était exhorbitant (j’entends des 65€ par ci, des 120€ par là).
Moi j’ai un forfait 39€ dont mon usage est entièrement satisfait (pourtant je suis un utilisateur d’Internet très régulier, mais un utilisateur intelligent : je sais quoi utiliser quand il faut) et qui, mobile compris, me revient moins cher que Free Mobile, car je ne suis pas chez Freebox (car pas éligible à une offre triple play)

Guile dit :

Soit 133,76€ de coût de crédit sur 2 ans.
Crédit? Free fait des crédits ouvertement sans parler de TEG, et toute la réglementation qui tourne autour des crédits? Les 3 autres opérateurs nous enflent en incluant le crédit dans le forfait en appelant ça « subvention opérateur », Free nous montre clairement que c’est un prêt caché. Le coup de maître est dans la manière de présenter la chose. Ca me fait penser à une firme de haute technologie qui nous parle de révolution quand ils montrent 10 ans après : le MMS, la visio conférence, la reconnaissance vocale… Tout est une manière de présentation les choses.

Fabien dit :

@Guile: Faux, faux, faux et re-faux. Je suis désolé, mais je ne suis pas du tout d’accord avec ta vision des choses. Comparer le problème de la sécu avec un forfait téléphonie mobile, c’est juste abusé! Mais si tu trouves que ton forfait convient à tes besoins, je n’ai pas de soucis avec ça.
Pour ce qu’il est possible de faire ou de ne pas faire aujourd’hui avec une connexion mobile, une petite anecdote (je sais, c’est con les anecdotes): quand j’étudiais l’informatique après mon bac, mon prof d’info m’expliquait que son propre prof à lui quelques années auparavant lui avait violemment soutenu que jamais les processeurs ne pourraient dépasser la fréquence de 4kHz… C’était impossible selon lui! (moi, ça me file envie de pleurer quand je vois une telle fermeture d’esprit)

Où t’as vu que la notion de crédit était cachée? C’est clairement expliqué! La subvention opérateur est un « crédit caché », chez Free, c’est un vrai crédit, à part.

Thibaud dit :

@Guile
Je rejoins Faaabien sur les usages et le positionneement stratégique de Free. Tu n’es pas emballé par l’offre (même sceptique je dirais) parce que tu n’utilises pas outre-mesure ton forfait internet mobile? soit… Cela dit je dirais 2 choses :
- Free est une boite de geeks et se revendique comme tel. Ca me paraît normal qu’ils ne proposent pas des offres attrayantes pour la mamie du cantal (c’est la remplaçante de Mme Michu on dirait) mais plutôt pour les gros Geek comme Fabien.
- Parfois des boites « poussent » des usages. Free l’a fait avec l’internet en France (illimité). Cela légitime l’apparition de nouveaux services. Après on peut critiquer la façon de présenter les choses et ne pas trouver ça révolutionnaire ou innovant.
(Tous les marketeux se trouvent innovants et tous les non-marketeux les trouvent présomptueux). Y a des boites qui prennent des risques et s’en sorte et d’autres non…

Dans l’ensemble je trouve ça bénéfique d’explorer les usages comme cela. J’ai un exemple d’abbération qui marche et pour lequel j’étais sceptique au départ: la voix sur IP (et par extension le streaming). A la base le protocole IP est un protocole qui découpe le message mais ne garanti ni l’ordre d’arrivée, ni la route empruntée. Quoi de moins adapté à de la conversation synchrone? Avant c’était pourri: ça coupait tout le temps, la qualité était merdique. Aujourd’hui la qualité est bonne, le SLA est au niveau de la ligne cuivre et tu gagnes en souplesse (c’est plug’n’play) et en prix. Et bien là encore ce sont les outils (Internet, skype, hauts-débits…) qui ont poussé les usages.

Et je suis d’accord que le parallèle avec la sécu est vraiment limite…

Thibaud dit :

Autre remarque: on parle beaucoup du forfait à 19,99€ mais y a aussi le forfait à 2€ qui va faire mal à mon avis aux autres opérateurs.
Je pense à tous les parents qui payent des forfaits à leur progéniture… passer à des forfaits à 2€ par mois je pense que ça va bien leur plaire. Geek ou pas geek, révolution ou pas révolution

Guile dit :

Un crédit non caché fait part du taux, TEG, du coût total du crédit, avertit le client qu’un crédit l’engage, propose des solutions de remboursement anticipé avec les coûts éventuels. Là, vendre un téléphone 980€ au lieu de 850€ en 24 fois sans préciser toutes ces informations (mais je ne juge pas définitivement sur ce cas, car ce n’est qu’un communiqué de presse) est une manière de cacher que c’est un achat en crédit.

Et comparer la vision des 70′s sur les processeurs avec la vision actuelle des réseaux mobiles c’est mal connaître le sujet. Petit détail technique anecdotique : les bornes 3G voient leur zone de couverture diminuer quand le nombre d’appareil connecté augmente. C’est la même chose avec HSPDA et la 4G. Donc on est parti avec une technologie un peu bancale pour au moins 5 ans encore!
Certes les débits sont bons, mais l’usage illimité démocratisé va justement boucher les réseaux mobiles, et les opérateurs vont soit augmenter la capacité de leur réseau (mettre encore plus d’antennes, ce qui n’est pas facile) soit limiter l’usage du réseau (ah c’est plus simple pour eux). Et devine ce qu’ils ont en tête?
Alors, certes Free affiche des ambitions totalement contraire à ce que les autres font, et tant mieux, car c’est une chance pour nous. Mais une véritable consommation illimité du réseau mobile Free leur coûtera cher. Tout ça parce que les utilisateurs écoutent la radio, font du download P2P, du streaming par 3g, alors que d’autres moyen plus intelligents existent.
Je ne prône pas pour une fermeture d’esprit, mais pour une utilisation raisonnée de ce qu’on nous offre où bien on nous mettre des réglementations. C’est comme quand nous commencions à avoir des voitures qui roulaient à 200, 240, 300 km/h… Les gens étaient libre de rouler à leur guise, jusqu’au jour où l’état a dit « STOP ». Aujourd’hui on a des forfaits illimités, mais ce n’est qu’une manière de dire « on vous laisse tranquille si vous n’en abusez pas ».

Guile dit :

Ah mais attention, le forfait à 2€ je le trouve VRAIMENT révolutionnaire! Pour ceux qui n’utilisent pas le data, c’est le seul choix censé qui s’offre à eux aujourd’hui. Reste seulement la potentielle barrière psychologique de l’achat d’un mobile (quand on doit en prendre un).
Et oui, je suis persuadé que Free révolutionne la téléphonie mobile, comme Apple l’a fait, seulement dans l’usage qui en sera fait, pas dans les prix. Car je suis persuadé qu’une grande majorité de personne en France n’utilise pas 1Go de data par mois en mobile aujourd’hui. Mais comme cette majorité ne sera plus bridée, alors l’usage qu’elle en fera changera. Néanmoins, il faut raison garder et utiliser ces services de manières intelligente. Par là j’entends : on ne télécharges pas avec de la 3g son film de la soirée, on n’envoie pas des mails de 10Mo par 3g (déjà par ligne fixe c’est limite!), etc.
Je vais donner une anecdote d’un point qui paraissait être une fermeture d’esprit et qui aujourd’hui paraît être de la clairvoyance : avant 2000, on préconisait de manière général de développer des pages web dont le poids était inférieur à 120ko (accédant une dizaine de ressources : fichiers, images, etc), car les connexions internet étaient vraiment nulles. Puis Free a ouvert les offres Internet très haut débit, et d’un seul on a vu l’argument arriver « oui mais maintenant on a l’ADSL 20Mb! On peut faire des choses un peu plus lourdes! » et avec lui, des sites avec des pages faisant 500ko, 1Mo voire 2Mo (accédant à des centaines de ressources). On y avait gagné dans l’usage (c’est beau! c’est interactif!) Pas en vitesse… Aujourd’hui, le message de 2000 revient en force : optimisation web! Car les connexions mobiles sont réellement légères comparés au poids des pages web.
Alors fermeture d’esprit ou clairvoyance que de préconiser une optimisation des pages web? Rien de tout ça, juste une façon raisonné et intelligente d’utiliser les moyens qu’on a à disposition.
L’offre illimité oui, mais pour un usage raisonné. Personnellement, j’ai tellement à l’esprit cette idée d’usage raisonné que 500Mo par mois me suffisent sans que je m’en sente limité.

Ah oui et l’offre Free s’adresse au gros geek nomade. Parce qu’il y a des gros geek sédentaire qui sont chez eux. Et les sédentaires chez eux ont déjà du tout illimité avec freebox…
La cible de Free est donc le gros geek nomade qui ne veut pas faire un usage raisonné de sa connexion 3g. (bon il y a bcp d’autres cibles, car l’offre est tellement intéressantes, qu’il ne manque pas grand chose pour qu’ils fassent un perfect).

Thibaud dit :

« Certes les débits sont bons, mais l’usage illimité démocratisé va justement boucher les réseaux mobiles, et les opérateurs vont soit augmenter la capacité de leur réseau (mettre encore plus d’antennes, ce qui n’est pas facile) soit limiter l’usage du réseau (ah c’est plus simple pour eux). Et devine ce qu’ils ont en tête? »

Ce qui va créer de la frustration, de l’insatisfaction… Et hop un nouvel acteur débarque, répond aux attentes et le verrous saute. Où alors ça ne créé pas cette frustration et on en reste là.

Au sujet de l’illimité sur le mobile je ne comprend toujours pas le raisonnement de @Guile. En quoi est-ce déraisonnable? y a mort d’homme si je DL 5 Go de data par mois? y a mort d’homme si 60 millions de français passent par leur mobile pour aller sur Internet? y a mort d’homme si je matte des séries dans le métro en streaming parce que les quotidiens gratuits me gonflent? Tu sembles dire que la 3G n’est pas adaptée… atteignons la limite de la techno pour voir à quel point c’est pas adapté, ça poussera à la changer ou l’améliorer… Tant qu’on reste dans les conditions d’utilisations et de ce qu’on sait, on avance pas (où on ne repousse pas les limites).

voici un lien qui illustre un peu ma pensée: http://matt.might.net/articles/phd-school-in-pictures/
ça s’applique aux chercheurs mais ça pourrait se transposer au marketing et aux offres produits.

Guile dit :

Est-ce que déraisonnable signifie qu’il y a mort d’homme? Non, juste que ce n’est pas raisonnable, qu’en gardant raison, on se rend compte qu’on pourrait faire autrement et plus confortable à l’usage. Certes, préparer ses podcasts, ses musiques à l’avance c’est un travail qui réclame un certain intellect qu’on ne veut plus mettre en œuvre de nos jours.

Ce qui tue les gens se sont les comportements irresponsables, pas les comportements déraisonnables.
Un usage de la technologie non raisonné? La voiture et l’essence. C’est dans les années 1970 qu’on s’est rendu compte que le pétrole n’était pas illimité et très récemment qu’on a compris son impact global. Aujourd’hui on tente de renverser la tendance en raisonnant les utilisateurs : prenez des produits locaux, acheter des voitures économes (hybrid), travailler près de chez vous, ne prenez pas la voiture pour acheter votre baguette à 600m de chez vous. Qu’il est difficile maintenant de casser ces habitudes pourtant si confortables.

Dans les usages de la technologie il y a eu aussi l’électricité. Grâce au nucléaire on a de l’énergie quasi infinie, disait-on avant. On a mis des appareils toujours plus gourmands et moins rentables dans toutes les maisons, tout ça pour revenir vers un usage raisonné de l’énergie (voir la Bretagne qui a un programme d’utilisation quasi réglementé). La révolution sur la consommation électrique a été rapide et simple, revenir en arrière est plus difficile, car nous demandons aux gens de penser à leurs « non actes » : ne pas éteindre la lumière, ne pas isoler sa maison, ne pas utiliser les ressources naturelles autour de soit, ne pas prendre des produits locaux…

Voila ce que j’appelle un usage raisonné : oui à l’illimité, la tranquillité, la vitesse, la liberté, mais oui aussi à expliquer aux gens comment utiliser de manière raisonnée son mobile.
Et les écolos dans les 70′s qui prônaient l’usage raisonné de la voiture, de l’électricité, nous paraissent-ils aussi fermé d’esprit que maintenant?

Fabien dit :

Bon finalement, on est à peu près tous d’accord ;o)

Juste par rapport à la notion de gros geek (hé ho, j’vous permet pas!!!) par rapport à la mamie du Cantal. Effectivement, l’inquiétude peut venir du « et si tout le monde se met à télécharger de façon illimitée en 3G sur son mobile, on va exploser les lignes ». Je pense que le fait d’avoir réservé l’offre aux 3 premiers millions d’abonnés peut venir de ça: ils vont regarder quels sont les usages de ces 3 premiers millions et peut-être adapter les conditions (fair use réduit, ou faire payer plus pour un plus gros fair use, etc…). C’est une bonne technique (d’autant plus que les 3M en question seront probablement les gros geeks plus early adopter que les mamies).

vpo dit :

Quand je lis les CGA de free mobile, j’ai des doutes sur le tethering,.
Article 4.3 des CGA dispo ici: http://mobile.free.fr/docs/Conditions_generales_d%27abonnement_au_10_01_12.pdf
Pas de mode clé 3g, pas de mode « boîtier radio ».

Jerome dit :

Ouhlala ! Ca a continué de phosphorer, ici. Limite de troller, même.

@ Fabien cc @ Guile : non nous ne sommes manifestement pas tous d’accord. Je fait un bond à quasi chaque phrase de Guile. Je ne ferai aucun commentaire sur les écolos d’aujourd’hui qui seraient + fermés que dans dans les années 70.

Mais théoriser sur l’idée que + on donne de possibilités aux gens, + ils les utiliseront et même en abuseront me semble très discutable.
A la maison, j’ai autant de couteaux que je veux. Je n’en profite pas, pour autant à poignarder mes visiteurs, voisins, facteurs, etc. Même ma femme, j’ai évité jusqu’ici !
Utiliser mal un produit ou service ne peut servir de justification à ne pas le-les proposer.
Les nouveaux outils ont créé des usages. Attention : pas des besoins ! Les gens de marketing savent qu’on ne crée JAMAIS un besoin. Au mieux, on le révèle…
De nouveaux usages ont donc été créés. Il est donc très admirable qu’un fournisseur cherche à répondre aux attentes engendrées.

Les nouveaux usages ? Ceux notamment liés à l’accès à Internet en situation de mobilité : éplucher ses mails professionnels, et ainsi se dispenser de passer au bureau après un rdv de fin d’après-midi, consulter les horaires des cinémas proches de là où on prend un verre avec des amis, partager à chaud un grand moment d’émotion vécu au Théâtre de la Ville pour l’excellent spectacle de James Thierrée, travailler en collaboratif avec des collègues ou interlocuteurs distants, prévenir d’un commentaire un ami qui a fait une faute d’orthographe dans son dernier billet, écouter de la musique en streaming pendant une séance de bronzette à la plage, tout en relisant les sept tragédies de Sophocles téléchargées en préparant le sac de serviettes, etc.

Et là, laissez-moi vous exposer une absurdité de mon opérateur actuel : j’ai un forfait trop bien qui inclut l’option Deezer Premium. Cette option permet précisément d’écouter de la musique en streaming. Mais les forfaits dans lesquels cette option est incluse sont… avec data limitées ! Dans mon cas, au bout de 500 Mo, fini, stop, black-out, go and get f*cked off, mon opérateur me coupe tout accès à Internet…
Il était déraisonnable d’écouter gentiment de la musique en lisant Sophocle sur cette plage du Finistère sud ?

Jerome dit :

Oops : je fais* un bond…

guile dit :

Sur les écolos tu m’as mal compris:-)
Je reformule : est-ce qu’aujourd’hui les conseils écologiques des années 70 nous paraissent si fermés d’esprit qu’ils ne le paraissaient a leur époque?

Conseiller d’éviter l’utilisation de l’internet mobile pour du sterling n est pas fermé, c’est sensé, et les techniciens en réseau le savent bien.

Ensuite, tous les orillon que tu évoques ne justifient pas un forfait data de 3g part mois! Mail, lecture, cartes, information,… Sont les cas typiques d’une utilisation censée de sa connexion mobile. Mais pas le streaming en général!

Et pourquoi «utilisation déraisonnable» d’un outil signifie forcément tuer des gens. je parle de tuer des gens moi?

Je parle de déraison qd on ne pense pas aux conséquences de bois actes anodins. Qd, en région parisienne, 3 millions de personnes écouteront 1h30 de mp3 par jour, les réseaux ne tiendront pas. Car c’est ainsi, du streaming c’est une connexion ouverte sur une antenne, une antenne est limitée en nombre de connexions simultanées (et c’est pas énorme), et que le nombre d’antennes n’augmente pas très rapidement. Le réseau mobile n’est pas comme le réseau fixe. Il n’y a pas de connexion qui vous est attitrée. Ce sont des ressources qui sont allouées de l’un a l’autre rapidement. Et par utilisation raisonnable je parle de partage des ressources.

Après, faites comme tout le monde, prenez tout pour vous. De toutes façon il ne vous arrivera rien personnellement. Mais un jour collectivement, il y aura de mauvaises nouvelles malheureusement.

C’est la même histoire que pour la pollution. On a abusé pendant des années, maintenant on partie les pots cassés

Jerome dit :

@ Guile :
Merci pour ta clarification au sujet des écolos. J’avais en effet mal compris.

Pour le reste, tu reformules ton point de vue, différent du mien. Et c’est notre droit à toi comme à moi. J’ai cependant un peu le sentiment que tu es de ceux qui pleurent avant d’avoir mal.

Toutefois, je te rejoindrai, je crois, sur un point : apprenons (car tout est une question d’apprentissage : couper l’eau qd on se brosse les dents, éteindre les lumières d’une pièce non occupée, respecter les limitations de vitesses, qui sauve des vies, et ne fait gagner au mieux de qq minutes, etc.), apprenons-donc à nous servir de ces outils, appareils et accès. N’en devenons pas des esclaves, des drogués. Oui, mille fois oui. MAIS pour un besoin INDISPENSABLE, ne tolérons pas d’en être empêché par le coût ET/OU la non-mise à disposition. Opérateur, donne-moi ce dont j’aurai probablement besoin, même si encore + probablement je ne m’en servirai pas !

Alors, je voudrais ici adresser un immense merci à Xavier Niel. Certes, il n’a pas (encore) le talent que Steve avait pour ses keynotes, mais p*tain que tous ces propos hier matin étaient censés, et tellement frappés au coin du bon sens…

Fabien dit :

@vpo: ça n’interdit pas le tethering, mais juste d’utiliser une SIM Free dans une clé 3G (ou dans un iPad par exemple). Mais tu peux te servir de ton tel pour partager ta connexion.
C’est juste parce que Free va également commercialiser des forfaits « datas only » pour ces besoins spécifiques. Rien d’anormal.

[...] principaux (Orange, SFR et Bouygues) afin d’obtenir une licence 3G, Xavier Niel annonce l’ouverture de Free Mobile et frappe très fort avec 2 forfaits qui n’ont rien à voir avec ce que proposent ses concurrents, même avec leurs marques low-cost [...]

perfetti dit :

bonjour je suis petite j’aimerai savoir si on a 6 ou 2 heure d’appels si on prend le forfait free est si on as les sms illimiter voila merci de me repondre au plus vite

Fabien dit :

@perfetti: bonjour, aujourd’hui le forfait à 2€/mois c’est 2h d’appels et SMS illimités.

moumen dit :

j ai commander un telephone cher free et combien de temps mettre t il a venir svp ?

baghrar dit :

Bonjour,j’ai un abonnement free a 2 euros et j’ai un blackberry 9320.Quelque jours plus tard j’ai consulte mon compte et la je trouve que je dois payer 0.99 euros de conso data sachant que je me connecte sur Freebox depuis mon portable en utilisant la wifi.Alors,s’il te plait explique moi qu’est ce que la Conso Data et pourquoi je doit payer alors que je connecte simplement sur ma Freebox

la ferme des jardins dit :

Bonjours. Moi je vis sur un terrain isolé et je ne dispose que d internet mobile (aucuns raccordement aux réseaux). Mes 3go me tienne 15 jours en regardant très peux de video mais je télécharge souvent des données. Lorsque je suis sans débit comme en ce moment même je suis limité a 4ko/s. Ma question est:
Y auras t il une augmentation de débit après dépassement ? 56 Ko/s serait une révolution !!!

Kéli dit :

Est-ce que si on est abonné a Free mobile mais que l’on veut acheter un portable, est-ce moins cher si on est abonné ?

Ajouter un commentaire

Return button