Merde!

1 milliard de dollars. Le montant du rachat d’Instagram, service de partage de photos aux 30 40 millions d’utilisateurs, par Facebook. C’est énorme. Et ça fait chier.

Que ce soit bien clair, ce qui me fait chier, ce n’est pas le rachat d’Instagram. Inscrit sur le service depuis octobre 2010, j’en suis rapidement devenu accroc et l’application fait partie des rares que je lance plusieurs fois par jour. Je ne peux donc que féliciter toute l’équipe d’Instagram pour cette très belle réussite.

Ce n’est pas non plus le montant. 1 milliard de dollars, c’est beaucoup pour une société sans aucun revenu, mais on sait bien, vous et moi, que ce n’est pas le chiffre d’affaires actuel d’Instagram qui intéresse Facebook ici. Et cracher sur Instagram pour ce coup de poignard n’a pas de sens: qui refuserait une telle proposition?

Non, le seul truc qui me fait vraiment chier, c’est que ce soit Facebook qui l’ai racheté.

Instagram n’en demeure pas moins un excellent service avec une âme que ne possède pas son nouvel acquéreur et j’espère sincèrement, comme l’affirme Mark Zuckerberg, qu’il restera indépendant de Facebook. Mais j’ai bien peur que cette indépendance ait un prix: nos informations personnelles. Et quand tu dépenses 1 milliards de dollars pour les acquérir, tu cherches à les rentabiliser…

Je n’ai pas changé d’avis sur Instagram à cause du rachat par Facebook.1 Non, c’est juste que je n’ai pas changé d’avis sur Facebook, malgré le rachat d’Instagram. Une réputation, ça ne s’achète pas, même avec tout l’or du monde.

Je délaisse donc Instagram2, à contrecoeur, abandonnant mes 470+ followers. Pour me consoler je me dis que, certes, ça aurait pu être mieux: Twitter aurait pu racheter Instagram. Mais ça aurait aussi pu être pire: Facebook aurait pu racheter Twitter…


  1. C’est une micro-remarque d’Anthony sur métro[zen]dodo qui a fait mouche chez moi et à laquelle je réagis ici.  ↩

  2. Une des meilleures alternatives que j’ai trouvé jusque là est tadaa, sur les conseils de @thomesss. Mais ce sera peut-être le sujet d’un prochain article.  ↩

#web — #  #

9 commentaires

Mox Folder dit :

Tu as pris une décision complétement stupide et irrationnelle, j’espère que tu changeras d’avis.

Fabien dit :

Va falloir que tu développes un peu pour me convaincre… ;)

Jerome dit :

Précisément, Fabien, Facebook n’a PAS racheté Twitter. Facebook n’a PAS PU racheter Twitter, car Williams, et moins encore Dorsey ne l’auraient accepté. Je suis donc moins indulgent que toi vis à vis d’Instagram. Je leur reproche d’avoir cédé aux chants des sirènes, ou pis, par l’appât du gain facile. Oui je trouve ça moche, la cupidité !

@ Mox Folder : ben oui quoi, c’est vrai ! ;-)

Fabien dit :

@Jérôme: hm, je ne crois pas que ce soit une histoire de cupidité. Instagram n’avait pas de business model, pas de revenus (et comme je l’ai dit, personne dans cette situation ne refuserait une offre de ce genre). D’autant plus que je ne pense pas que ce soit un mauvais choix « stratégique » pour Instagram.

Twitter, lui, n’a besoin de personne pour survivre. Que Dorsey et Williams ne souhaitent pas vendre, soit. Mais de toute façon, Facebook n’avait pas les moyens…

Jerome dit :

Twitter non plus, pendant très longtemps, n’a pas eu de bm. En a-t-il un maintenant d’ailleurs, j’en doute.

Un bon choix stratégique ? Nous ne le saurons jamais. Mais si Facebook répondait correctement aux attentes et à la problématique du partage de photos, les Tadaa, Pinterest et autres 500px ne connaîtraient pas l’essor dont ils bénéficient actuellement.
Le jour où Instagram sera complètement absorbé par Facebook, nous en reparlerons…

Le SAV vient en + de signaler qu’en + d’Instagram, Facebook était aussi intéressé par Bourébourératatam, mais pas par Piképikécolégram
;-)

Fabien dit :

Si si, Twitter a un BM. Tweets, comptes et trending topics sponsorisés. Ca rapporte des sous, mais certes pas autant qu’en one-shot après une acquisition à 1B$…

Stratégiquement, c’est un bon choix parce que FB est un rouleau compresseur. Une base potentielle de 1 milliards d’utilisateurs, ça transforme n’importe quel service en succès garanti. Même si Instagram n’avait pas besoin de ça, on peut facilement imaginer que de 40 millions d’utilisateurs aujourd’hui, ils seront à + de 100 dans moins d’un an grâce ou à cause (selon de quel coté on voit les choses) de Facebook. Et probablement plus le jour où Facebook les absorbera complètement.

Jerome dit :

Nous divergeons donc.

Nous en débattrons demain au dej, ou pas !
;-)

[...] pendant ce temps là à Vera Cruz, l’application Instagram, fraichement rachetée par Facebook, est mise à jour et devinez quelles sont les principales [...]

Ajouter un commentaire

Return button